Après Facebook la vie digitale

Publié le par nunoluciano

facebook-rip.jpg

"Il y a quelques jours, un journal suisse indiquait qu’un membre du réseau social Facebook sur cent, malgré son profil actif, serait décédé.

Nos confrères ont posé une question très intéressante liée à ces décès : Comment la famille d’un défunt peut-elle effacer les traces laissées un peu partout sur le web par ce dernier ?

La réponse est peut être dans les colonnes d’un article du Monde qui a exploré une piste pour l’heure relativement peu connue et pourtant simple.

Il s’agirait notamment d’indiquer ses désirs concernant le futur de son identité numérique et/ou transmettre tous les mots de passe (emails, réseaux sociaux, messengers, etc) à un notaire.

Après tout, l’idée est séduisante, à plus forte raison pour les personnes qui exercent des métiers à risque : avant de prendre l’avion ou de partir en mission (...)"


source

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article