Captain America : First Avenger

Publié le par nunoluciano

Captain America, au nom très hautement patriotique et difficilement prononçable dans un meeting altermondialiste, a vu les studios proposer aux pays étrangers de présenter le film sous le titre peu réducteur de "The First Avenger".  Ce film réalisé par Joe Johnston est un croisement entre «Hulk» et «Iron Man», deux autres licences de Marvel, qui applique à la lettre une formule qui a fait ses preuves.

Titre original : Captain America - The First Avenger
Réalisateur : Joe Johnston
Casting : Chris Evans, Hayley Atwell, Sebastian Stan, Tommy Lee Jones, Hugo Weaving, Stanley Tucci
Date de sortie : 17 août 2011
Long-métrage américain
Genre : Action , Aventure , Science fiction
Durée : 02h03min
Année de production : 2011
Distributeur : Paramount Pictures France

Captain America: First Avenger nous plonge dans les premières années de l’univers Marvel. Steve Rogers, frêle et timide, se porte volontaire pour participer à un programme expérimental qui va le transformer en un Super Soldat connu sous le nom de Captain America. Allié à Bucky Barnes et Peggy Carter, il sera confronté à la diabolique organisation HYDRA dirigée par le redoutable Red Skull.

Ce film est la cinquième adaptation cinématographique autour du fameux super-héros. Captain America a vu le jour il y a 70 ans. Après l’attaque de Pearl Harbor en décembre 1941, Captain Americain devint, entre autre, le fer de lance de la politique de recrutement de l’armée américaine auprès de sa jeunesse. Il rappelle davantage le naïf et sensible Superman, un prolétaire, que ses acolytes plus fortunés Batman et Iron Man.

Depuis la publication du premier l’album, la bande dessinée s’est vendue à plus de 210 millions d’exemplaires dans quelques 70 pays.

Même si ce film s'intitule Captain America: The First Avenger, il s'agit en réalité du dernier super héros de chez Marvel à faire l’objet d’un long métrage avant la sortie de "The Avengers", prévue pour 2012, qui verra Iron Man, Thor, Hulk et Captain America faire équipe.

En effet, dans un monde dominé par les consoles de jeux videos, comme la PS2 de Sony qui a marqué une génération entière de joueurs, c'est une véritable avalanche de super héros qui s’abat sur les écrans des salles obscures pour booster artificiellement les ventes et sauver l'industrie du comic-book. C'est une super mission que de recruter et de fidéliser la prochaine génération. Heuresement, ils peuvent compter sur l'aide des scénaristes qui utilisent les mêmes ingrédients pour faire passer la pilule:

  • respecter les attentes des fans
  • de l’action pour ne pas ennuyer les nouveaux
  • des qualités techniques, effets spéciaux et 3D renversants
  • éviter de se prendre trop au sérieux avec un peu d’humour
  • un super heros gentil qui a des principes- une romance à l’eau de rose
  • un mentor qui se sacrifie
  • une amitié virile
  • un méchant diabolique qui veut conquérir le monde
  • l’arme suprême
  • une finale ouverte

Ce dernier est désormais obligatoire au cas où le film rapporte et la production décide de faire une suite.

Ceci dit, Captain America: The First Avenger, démarre bien avec une séquence rafraîchissante mais laisse ensuite le spectateur dans une attente suffisament longue pour se demander s'il vaut le prix de la place au cinéma?

Malheureusement pas. La 3D n’est pas non plus une merveille, voir inutile. Il vaut mieux attendre bien confortablement la sortie en DVD et en Blu-ray.

Publié dans Cinema

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Thomas Grascoeur 18/08/2011 15:58


Bien vu !